Like

« Porter un nom à consonance nordique était un crime »

5 septembre 2015 - 10:55

Ibrahim Ouattara a permis aux forces nouvelles de Bouaké et d’Abidjan de « rester connectés » entre 2002 et 2011. Cet ancien rebelle, aujourd’hui conseiller du président et trésorier de l’Association des démobilisés de Côte d'Ivoire, demande pardon pour la paix et la réconciliation en Côte d’Ivoire.

Propos recueillis par Daouda Coulibaly et Maxence Peniguet

En 2000, j’ai été licencié de mon travail avec plus de 250 autres collègues. J’étais donc au chômage lorsque la crise a éclaté en 2002. Mais les choses ont changé le jour où des hommes en armes...

Pas encore de commentaire.

Anonyme
Like
Like

La requalification des charges contre Gbagbo réveille la polémique

3 septembre 2015 - 17:32

La polémique a repris autour du procès de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI), suite à l’évocation d’une possible modification des charges retenues contre lui. Revue des quotidiens ivoiriens.

L’éventualité d’une requalification des charges contre Laurent Gbagbo est vivement souhaitée par la procureure de la CPI. À en croire le quotidien soirinfo, Fatou Bensouda a amendé son mémoire d’avant-procès, intégrant deux annexes qui expliquent pourquoi le mode de responsabilité décrit par l’article 28 doit être retenu contre l’ancien président...

Anonyme
Willi

Peu importe la qualification ou bien la requalification des charges contre le Président Laurent Gbagbo. Ce qui nous intéresse, c'est à quand le procède du Président Gbagbo ? La CPI va t-elle enfin se décider de le juger. C'est le jugement en Direct qui est attendu. Chacun pourra par la suite se faire son opinion personnelle qu'il peut extérioriser ou pas devant qui il veut. Donc vivement le procès. Les parents, enfants, petits enfants,amis camarades, sympathisants et connaissances seront au rendez-vous pour suivre ce procès et cela sera bien pour nous tous.

3 septembre 2015 - 19:45
Anonyme
guibi

pour quoi gbagbo et a la cpi

3 septembre 2015 - 19:22
Anonyme
Like
Like

Paul Madys aux exilés : « Revenez et parlons de paix »

24 août 2015 - 12:32

Quatre ans. C’est le temps qu’aura duré l’exil de Paul Madys. Cet artiste chanteur, en vogue sous l’ère Gbagbo, raconte comment il a vécu la crise et son voyage forcé loin de la Côte d’Ivoire. Des moments qu’il ne souhaite à personne de vivre.

Propos recueillis par Daouda Coulibaly

C’est en 2000 que j’ai enregistré la chanson « Arrêtez ». Mais, le succès n’a pas été au rendez-vous. En 2002, lorsque la rébellion a éclaté en Côte d'Ivoire, un journaliste, après une interview avec moi, a trouvé que la chanson était prémonitoire.

...

Anonyme
YEDESS

Il n'y a qu'un seul combat à mener ,celui de DIEU et de la paix

24 août 2015 - 17:16
Anonyme
Mouloud BELHADJ

Personnellement je préfère que vous continuez votre combat pour une Côte d'Ivoire Unie et sans aucun discrimination, car si vous n'êtes pas conscient des conséquences de l'avenir de ce pays cette situation risque de perdurer et nul ne sera à l'abri voir même une situation ingérable, qui dit ingérable dit systématiquement le partage de ce beau pays à l'exemple du Soudan dont nous connaissons de nos jours les conséquences néfaste de ce pas. Et ce sera également une perte pour l'Union Africaine dont ses principes sont connus à savoir les frontières hérités du colonialisme. Que ce soit du Sud ou du Nord ce sont tous des Ivoiriens.J'espère que Paul Madys votre chanteur engagé va réagir.

24 août 2015 - 15:38
Anonyme
Like
Like

Indemnisations des victimes : 3 500 personnes dédommagées et 1 000 blessés pris en charge

20 août 2015 - 17:27

Lancée dans la foulée des festivités de l’indépendance, l’opération d’indemnisation des victimes des crises qu’a connues la Côte d’Ivoire n’a pas connu d’avancées majeures. Revue des quotidiens ivoiriens.

3 500 personnes seront dédommagées et 1 000 blessés seront pris en charge jusqu’à guérison dans le cadre de l’opération d’indemnisations des victimes des crises ivoiriennes depuis 1990. L’information est de Fraternité Matin qui a participé lundi 17 août 2015 à la rencontre organisée par le Programme national de cohésion sociale (PNCS) avec la presse...

Anonyme
diomande

Il faut pardonner pour preserver la paix dans notre beaux pays que Dieu nous donne la bonne comprehension

2 septembre 2015 - 12:56
Anonyme
karamoko ibrahima

Pais aux victime et la sante aux blesse mais oublie le passe ne t aide pas avance ont doit padonele passe

22 août 2015 - 10:39
Anonyme
Like
Like

Pourquoi la communication de la CPI a du mal à passer en Côte d’Ivoire, selon Human Rights Watch

Pourquoi la communication de la CPI a du mal à passer...
17 août 2015 - 20:44

La communication de la Cour pénale internationale (CPI) n’a pas encore eu l’impact espéré en Côte d’Ivoire. La faute à des problèmes budgétaires et un accent mis sur une seule catégorie de victimes. C’est la conclusion tirée par l’ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport sur le travail de la CPI en Côte d'Ivoire.

Par Clara Sanchiz

La CPI dispose d’un programme d’information et de sensibilisation des communautés affectées, pour leur faire comprendre et suivre les activités de la Cour. Ce travail est piloté par l’Unité de sensibilisation qui...

Anonyme
destate

on sait bien ki il est ce gars là!

21 août 2015 - 08:30
Anonyme
Anonyme

lisez le livre de bedie le chemin de ma vie vous allez comprendre qui ouattara

20 août 2015 - 10:35
Anonyme
Like
Like

Côte d'Ivoire : quand le 25 octobre arrive avant le 7 août

7 août 2015 - 09:36

La Côte d’Ivoire célèbre, le 7 août de cette année, l’an 55 de son accession à l’indépendance. Cependant, les Ivoiriens semblent s'affairer à autres choses, notamment préparer l'élection présidentielle du 25 octobre.

Dessin de Charles N’Guessan

Plusieurs défis attendent les Ivoiriens au cours des 5 derniers mois de l’année 2015. Le premier d’entre eux reste l'élection présidentielle du 25 octobre. L’échéance de cette année doit aider le pays à tourner la page des violences qui ont suivi celle de 2010.

D’autres « dossiers chauds », notamment...

Like
Anonyme
ehoue

Ces kel independance fetons nous? Voila un pays ou le parti au pouvoir conte sur l occident pour se maintenir au pouvoir en meme temps l opposition conte sur ces meme blanc pour acceder au pouvoir. Yako C I

8 août 2015 - 20:53
Anonyme
tidemo

Nous voulons une election libre et transparente. Ke chaque acteur accepte le resultat des urnes. Notre pays a trop souffert dans ces histoires d'election presidentielle. Ke le Seigneur guide nos hommes politiques.

7 août 2015 - 23:59
Anonyme
Like

Indemnisations, critiques et condamnations dans les journaux ivoiriens cette semaine

6 août 2015 - 16:16

La presse ivoirienne n’a pas chômé cette semaine, avec une actualité dense dans les dossiers liés à la crise post-électorale de 2010-2011. Revue.

Le top départ pour l’indemnisation des « victimes des différentes crises qu’a connues la Côte d’Ivoire » a été donné le 4 août 2015 au palais présidentiel d’Abidjan.

« Emotion, espoir et pardon » étaient au rendez-vous lors de cette cérémonie de lancement, en présence du président Alassane Ouattara, rapporte Le Patriote. « Personne, y compris le chef de l’Etat (…), n’a pu...

Anonyme
le dur

Ouattara est entrain de distribuer de l argent a ses militant vous parler d inderminisation sinon nous ki avions habiter le sud pendant les evenement avions tous ete plus ou moins victime de la crise mon bien ont ete pille mai personne ne sais a ki s adresser

8 août 2015 - 21:01
Anonyme
Tidemo

Indemniser ki? Chacun parmi nous a perdu un parent dans cette crise. Nous avons accepte de pardonner alors allons a l'essentiel.

8 août 2015 - 00:04
Anonyme
Like
Like

Human Rights Watch critique la CPI : ce qu’il faut retenir en 3 points

4 août 2015 - 13:53

Des victimes pas assez entendues, des charges qui ne reflètent pas assez la crise post-électorale, et un manque d’impartialité dans les poursuites. C’est ce qu’il faut retenir des critiques faites à la Cour pénale internationale (CPI) par l’ONG Human Rights Watch (HRW) dans un rapport. Tentative d’explication.

Par Clara Sanchiz

1.       Les victimes n’ont pas été assez consultées

« Toutes les victimes ne sont pas satisfaites par la CPI. La CPI ne travaille pas pour prendre toutes les victimes en compte… Les victimes de l’...

Anonyme
Anonyme

Il faut envoyer ls pro ouattara a la cpi et ts le monde le sai depui 2002

4 août 2015 - 16:24
Anonyme
NKS

C'est 1e CPI dependante et incapable mais on ira jusk'o bout et Dieu fera le reste. Le Dieu nous garde.

4 août 2015 - 16:05
Anonyme
Like
Like

Procès Séka Séka : la bataille des preuves se poursuit

30 juillet 2015 - 15:54

Des images inattendues ont fait leur apparition au procès du commandant Anselme Séka Yapo, dit Séka Séka (ex-aide de camp de Simone Gbagbo). C'était au cours de l’audience du 27 juillet 2015. Les journaux ivoiriens reviennent sur ce procès, reporté une fois de plus.

« J’ai pris ces images avec mon téléphone portable, sans forcément savoir qu’elles devraient servir aujourd’hui à ce tribunal ». Des propos de Bernise N’Guessan - épouse de Joël N’Guessan (cadre du parti au pouvoir), par ailleurs directrice exécutive du Fonds de soutien et de développement de...

Anonyme
agré

Si vraiment defendre sa partrie est une vause action Dieu le tout puissant a le der'ier mot poursot fils seka seka merci atous mes frères et sœuers qui m'écoute

1 août 2015 - 10:16
Anonyme
omegabandaman

si défendre la république est une mauvaise action DIEU te jugera pour tes actions menées mais tel n est pas le cas seul DIEU a le dernier mot

1 août 2015 - 02:29
Anonyme
Like
Like

Facebook et Twitter ont leur brigade pour des élections apaisées

29 juillet 2015 - 19:57

Edwige Gouléi et Mariam Sanogo étaient loin de s’imaginer qu’un jour elles verraient leurs maisons trembler sous des coups de bombes et qu’elles enjamberaient des cadavres en putréfaction. Après avoir vécu ces situations pendant la crise post-électorale de 2010-2011, elles ne souhaitent plus que cela se répète.

Par Daouda Coulibaly

« Lorsque les FRCI (Forces républicaines de Côte d’Ivoire) ont investi Yopougon pendant la crise, ce fut le carnage total. C’était la première fois que je voyais un homme se faire abattre froidement. Ça m’a vraiment...

Anonyme
Sasha

Fière et honorée que de telles actions se déploient en Côte d'Ivoire pour nous eviter un "2010 bis". Très belle initiative qui du reste n'est pas la toute "Première initiative en Afrique" comme le dit l'article. Les jeunes activistes Sénégalais avaient crée le buzz en 2012 sur les reseaux sociaux avec #SUNU2012 lors des présidentielles, en partageant en temps réel, au monde entier, ce qui se passait au Senégal à cette période. Ils ont ainsi contribué à dejouer des tentatives de trucages et à faire respecter le choix du peuple. http://fr.globalvoicesonline.org/2012/04/16/105509/

9 août 2015 - 06:49
Anonyme
Nickmbangui

Ke dieu vous beniss au centuple vos effort ne serrais sent vaine vive la democraci vive la paix

30 juillet 2015 - 17:14
Anonyme
Like