Like

Crise post-électorale : une semaine de procès et de surprises

24 juillet 2015 - 09:19

À Abidjan cette semaine, les procès de la crise post-électorale se succèdent avec leurs lots d’intrigues : les preuves contre Anselme Séka Yapo, l’ex-aide de Camp de Simone Gbagbo, s’avèrent ne pas être tangibles ;  son procès a été reporté au lundi 27 juillet en raison de l’absence de son avocat ; et une nouvelle affaire a été ouverte contre Laurent Gbagbo.

Séka Séka sera-t-il acquitté ?

C’était, à en croire le quotidien Le...

Anonyme
anonyme

soro et watao font kw ici

25 juillet 2015 - 15:20
Anonyme
Anonyme

dans tout ça la oh quand est ce qu on ferra la lumiere sur la mort de mr boga doudou!!!

24 juillet 2015 - 18:17
Anonyme
Like
Like

Trois cyber-activistes divisés sur Gbagbo mais unis pour la paix

17 juillet 2015 - 17:31

Ils sont jeunes, actifs et engagés sur les réseaux sociaux. Au-delà de ces points communs, Steve Beko, Kissinger Sacko et Mohamed Sylla ont des opinions différentes concernant l’affaire Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI).  Tous les trois réclament justice, mais, pas de la même manière.

Propos recueillis par Clara Sanchiz et Daouda Coulibaly

Steve Beko, pour une libération de Gbagbo, contre la violence

« Quand il y a un conflit, ce sont au moins deux personnes qui se battent. On ne peut donc pas...

Anonyme
Mathurin Ballet

Je pense que certains aiment les raccourcis sur l'histoire récente de notre pays.Il faut partir du point de départ pour rappeler simplement que Laurent GBAGBO n'est le financier de la rébellion ni moins l'instigateur de ceux qui ont attaqué la RÉPUBLIQUE.Je rappelle cette genèse pour ceux qui n'étaient pas en Côte d'Ivoire en septembre 2002.Revenons un temps soit peu sur les évènements de 2010-2011;Pourquoi y'a t-il eu une guerre civile commencée par ceux que nous appelions "les forces nouvelles"?Après la proclamation des résultats provisoire du vote dans un hôtel et quartier général de Ouattara,le pouvoir avait-il cessé d'exister donc d'être représente au point qu'une armée illégale ,puisse s'y trouver?Ce n'était pas un hasard n'est ce pas chers amis?En ce moment précis,posons nous la question de savoir qui était légitime et légal de défendre la république?La réponse à ces questions nous amène à réclamer la libération de Laurent GBAGBO.On a pas besoin d'être juriste pour savoir que les rebelles ivoiriens appuyés par les forces Françaises et onusienne ont tué et à Abidjan et à l'ouest en passant par Soubré Okrouyo et Adebem et Goguiboué à Sassandra. Savez-vous le prix d'un fusil d'assaut pour que un certain Soro Guillaume puisse revendiquer le coup d'état manqué du 19 septembre 2002?La côte d'Ivoire a été agressée par ses enfants avec l'aide et l'appui logistique de certains pays que nous connaissons aujourd'hui. Laurent GBAGBO est à l'origine de toutes les négociations internes comme externes pour aller à la paix.C'est pourquoi nous réclamons sa libération.La Commission Dialogue Vérité et Réconciliation a fait le travail qui lui avait été confié par Ouattara et nous attendons les résultats de ses travaux d'enquête.

18 juillet 2015 - 12:17
Anonyme
Bakary

Mon point de vue l'arrestation de gbagbo est une leçon pour tout les chefs d'état qui eux mêmes ont organisé les élections quand ils sont battus ils s'accrochent et quand la population manifeste ils le massacre. Si gbagbo n'avait pas été transféré Blaise n'allait pas partie wad aussi. Ils savent quant ils vont ils seront jugés.

18 juillet 2015 - 10:58
Anonyme
Like
Like

De nouvelles réactions après l'audition des ex-chefs de guerre

16 juillet 2015 - 18:47

Il aura fallu attendre moins d’une semaine pour entendre les soutiens des chefs militaires, qui auraient été inculpés dans le cadre des crimes commis lors de la crise post-électorale. A côté, la thèse de la diversion reste forte. Tour d’horizon des journaux ivoiriens.

« Plus d’arguments pour confondre le pouvoir ». C’est la conviction du journal L’Expression. A en croire le journal, l’inculpation des ex-chefs de la rébellion dérangerait « les pro-Gbagbo ». Ils « font grise mine » depuis la divulgation par voie de presse des auditions des lieutenants...

Anonyme
KOFFI

Anonyme je te demande d'aller à l'église.et lis toute la bible, et surtout l'ancien testament. DIEU passe par tout le monde et aussi par tous les événements pour élever son peuple. il a permis que son fils soit crucifié pour que tu soit sauvé, il a accepté que joseph fils de jacob soit vendu par ses propre frère pour-que ces mêmes frères ne meurent pas de faim un jour. dans cette même bible il est t'écris que : aucune autorité n'est établie sans ma volonté. tous ces grands pays du monde que tu connais ont tous une histoire. Après la deuxième guerre mondiale Allemagne perdante, a été condamnée de plusieurs sortes d'amendes.Mais elle s'est consacrée sur l'avenir de ses générations futures et aujourd'hui elle fait partie des Etats les plu stable au monde. je veux te ire de laisser tes émotions et prendre ton temps à construire ton avenir afin que l'histoire puisse retenir quelque chose de toi, injurier une autorité te coûteras très cher un jour.

23 juillet 2015 - 12:42
Anonyme
Anonyme

nous avons un president vanpir qui aime le sang lui avec ces rebelles doivent aller en prison

22 juillet 2015 - 12:53
Anonyme
Like
Like

CPI-justices nationales : comprendre le principe de complémentarité

15 juillet 2015 - 08:46

Un citoyen qui commet un crime grave doit être jugé, en priorité, dans son pays. La Cour pénale internationale (CPI) ne peut entrer en jeu que dans certaines conditions. C’est l’essence même du principe de complémentarité de la Cour. Explications.

Par Franck Boni

« Il est du devoir de chaque État de soumettre à sa juridiction criminelle les responsables de crimes internationaux », souligne le paragraphe 6 du préambule du...

Anonyme
DIBY GUY

il faut a son avis que cette justice internationale s'en saisisse très top en Afrique car les justices sont aux solde des politiques ;ainsi donc les procès tard indéfiniment a ne point en finir . a titre d'exemple le cas du l'ancien président Tchadien et dans ces cas se sont les victimes qui en souffre

16 juillet 2015 - 12:16
Anonyme
baha couya

l'évolution est un processus d'éveil continuel.Tout évolue!

16 juillet 2015 - 11:57
Anonyme
Like
Like

Des ex-chefs rebelles inculpés ? La presse ivoirienne dans tous les sens

9 juillet 2015 - 14:08

La révélation de l’inculpation d’une dizaine de chefs militaires proches de Ouattara s’est transformée en rumeur ces derniers jours, tant les déclarations se contredisent. Revue de presse.

« Fausse alerte : aucun chef militaire ivoirien pro-Ouattara inculpé ». L’Intelligent d’Abidjan est en effet formel. Les lieutenants colonels Chérif Ousmane et Fofana Losséni n’ont nullement été inculpés, « mais simplement auditionnés » par la justice ivoirienne.

Côté pouvoir, on parle d’«une mise en examen », estimant que « le...

Anonyme
charles landry

en tous cas que justice soit faite des deux camps. on ne put pas prétendre être démocrate et envoyer une guerre dans son pays ou même tuer des civiles pour accéder au pouvoir. que les deux camps comparaissent devant la C.P.I afin que la paix puisse revenir en Cote d'Ivoire

10 juillet 2015 - 15:59
Anonyme
babadou

Attendons pour voir ce que cela va donner. Wait and see.

10 juillet 2015 - 12:29
Anonyme
Like
Like

Indemnisation par la CONARIV : « l'argent n'est qu'un aspect de la réparation »

7 juillet 2015 - 12:53

La Commission dialogue vérité et réconciliation (CDVR) a laissé la place, en mars 2015, à la Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes (CONARIV). Quel rôle et quel objectif pour cette nouvelle commission ? Ivoire Justice a rencontré Yabah Berthe Bognini, directrice de cabinet du président de la CONARIV.

Propos recueillis par Daouda Coulibaly, avec des questions de nos followers...

Anonyme
jordy

cè encore un faux coup des pro-ouattara.Toujours prêt a faire n'importe quoi pour sauver sa tête.

14 juillet 2015 - 10:28
Anonyme
ouattara siaka

Jss un victime de violences des mercenaires de Laurent gbabgo a abobo avocatie vraiment je souffre encore on nous parle de prise en conte je n'ai jamais été

8 juillet 2015 - 13:33
Anonyme
Like
Like

Droits de l'homme en Côte d'Ivoire : Ouattara pressé d'agir

2 juillet 2015 - 17:19

La presse ivoirienne rapporte cette semaine que la question des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire préoccupe de nombreuses ONG ainsi que les Nations unies.

C’est à un « tir groupé sur le régime Ouattara » que Le Nouveau Courrier dit avoir assisté, ce 1er juillet 2015, lors de la 29ème session ordinaire du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies à Genève.

Bien avant ce conseil, Le Quotidien d’Abidjan, dans son numéro des 27 et 28 juin, évoquait déjà l’inquiétude du Conseil de sécurité qui avait relevé des « violations...

Anonyme
bello

La ci est devenu un champ ou tous les pays viennent s enservi

3 juillet 2015 - 19:41
Anonyme
Anonyme

Dramane n'est pas un president plus tot un mercenaire qui conduit la ci à la boucherie Apotre Lath julien eccelesiaste leader de la mission evangelique ''temoins de sa resurection''

3 juillet 2015 - 13:37
Anonyme
Like
Like

Pour la paix, Christophe, ancien du FPI, en appelle au bon sens des politiques

29 juin 2015 - 13:45

Christophe Kouadio Edja a travaillé toute sa vie. Mais, au moment de faire valoir ses droits à la retraite, il a vu toutes ses années de labeur réduites à néant. De la mort de sa femme à sa fuite vers Abidjan, cet ancien conseiller d'éducation extra-scolaire nous raconte sa descente aux enfers.

Propos recueillis par Daouda Coulibaly et Maxence Peniguet

Avant la crise de 2002, j'étais secrétaire général adjoint de la fédération du Front populaire ivoirien (FPI) de Bouaké. C'est nous qui y avons implanté le FPI. À l'époque, les choses étaient déjà...

Anonyme
tanon akou noé

Que la PAIX revienne aussitôt en Cote d'Ivoire.

2 juillet 2015 - 12:23
Anonyme
n goran

aimer la paix

1 juillet 2015 - 14:42
Anonyme
Like
Like

François Hollande, Alassane Ouattara et l'avocate de Simone Gbagbo dans notre revue de presse

18 juin 2015 - 14:37

Des poursuites contre des militaires proches d’Alassane Ouattara ont été engagées en Côte d’Ivoire. François Hollande interpelle le président ivoirien. Sylvia Geraghty, avocate irlandaise de Simone Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI), parle la procédure contre sa cliente. Revue de presse.

Ils sont huit, les « proches du président Ouattara impliqués dans les crimes de la crise post-électorale » que la justice ivoirienne a mis en examen, dévoile L’Expression. La Fédération Internationale des droits de l’homme (FIDH) salue « un...

Anonyme
Anonyme

vous voyez quand toi même tu te sens être le premier coupable, il est difficile d'ouvrir une enquête contre son propre camp...

19 juin 2015 - 16:35
Anonyme
Sawadogo

Quels sont les noms de ses 8 proches Ouattara

19 juin 2015 - 16:22
Anonyme
Like
Like

Simone Gbagbo à la CPI ? Cette femme fait tout pour que cela n'arrive pas

L'avocate de Simone Gbagbo a répondu à nos questions
16 juin 2015 - 11:27

Sylvia Geraghty est l'avocate de Simone Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI). Cette juriste irlandaise, qui se fait si discrète dans les médias, a accepté de répondre par courriel à quelques questions d'Ivoire Justice.

Propos recueillis par Clara Sanchiz

Ivoire Justice : Comment va Simone Gbagbo ?

Sylvia Geraghty : Je ne l'ai pas rencontrée depuis janvier/février de cette année. J'ai bien sûr eu des échanges avec elle. Si je devais attribuer des qualités à Mme. Gbagbo, ce seraient le courage et...

Anonyme
Aristide lade

affaire à suivre

16 juin 2015 - 19:31
Anonyme
la bougnoncrate

madame vous devez prendre beaucoup de courage,car ils savent la vérité . il y a un adage de chez nous qu il n’y pa plus aveugle que celui qui refuse de voire.c'est de la comédie judiciaire.

16 juin 2015 - 18:27
Anonyme
Like