s’informer, discuter, se réconcilier

0

Actualité nationale: En l’absence de Soro, Ouattara déjoue tous les pronostics

12 septembre 2017 - 18:09

Le 3è Congrès ordinaire du Rassemblement des Républicains (RDR) constitue le principal sujet traité dans la presse ivoirienne en ce début de semaine. Bonne lecture chers internautes.

Par Abraham Kouassi

Ouattara dribble tout le monde

Evénement majeur sur la scène politique en ce début de mois de septembre, le Congrès du Rassemblement des Républicains (RDR) occupe une place de choix dans les colonnes des journaux ivoiriens cette semaine. Désigné comme président du RDR par les militants, Alassane Ouattara a surpris son monde en déclinant cette offre. Nord-Sud Quotidien dans sa parution du lundi 11 septembre 2017 revient sur cette situation. « Présidence et Secrétariat général du RDR: Ouattara dribble ses militants », barre à sa Une le journal. « Ils ont été dribblés. Ils sont nombreux les congressistes repartis hier du Palais des Sports de Treichville encore sous l’effet de la surprise. En effet, les grandes décisions d’Alassane Ouattara sont loin+ de leurs pronostics », commente le quotidien.

La nomination d’Henriette Diabaté à la présidence et celle de Kandia Camara au poste de Secrétaire général est également évoquée par L’Expression. Dans son édition du 12 septembre, le journal qualifie cette décision de « leçon de Ouattara à la classe politique ». Selon le quotidien, en refusant la présidence de son parti, le chef de l’Etat « se met au-dessus des partis politiques, de tous les partis politiques pour se consacrer à la création du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP ». A en croire le quotidien, Ouattara, « à l’ensemble de la classe politique prouve qu’il n’est pas un pouvoiriste ».

Cette position n’est pas partagée par Le Nouveau Courrier. Le journal voit dans cette décision d’Alassane Ouattara une volonté de « tromper » son allié le PDCI « pour effectuer un passage en douceur en 2020 ».

Ces nominations, Soir Info les évoque dans sa parution du 12 septembre 2017. « Selon des indiscrétions, le nouveau président d’honneur du RDR a voulu mettre un terme à la vive tension qui avait cours dans le parti, à l’approche du Congrès. Notamment en ce qui concerne le poste de Secrétaire général du parti », explique le quotidien.

 

Soro, ‘’la star’’ absente

Plusieurs jours avant le Congrès du RDR, la présence ou non de Guillaume Soro à ces assises avait constitué le principal sujet d’intérêt. Finalement, le chef du parlement ivoirien n’a pas pris part à cette rencontre comme l’indique Le Quotidien d’Abidjan dans son édition du 9 au 10 septembre 2007. « Depuis l’Europe: Soro déchire l’invitation du RDR », peut-on lire à la Une du journal. « Je n’ai reçu communication d’aucun document officiel du Congrès encore moins pris connaissance des recommandations préalables issues des pré-Congrès, qui feront pourtant l’objet d’une validation par l’ensemble des militants. N’ayant de ce fait été associé, ni en amont ni en aval, par les actuels responsables de l’organisation de ce congrès, c’est avec un triste regret que j’en prends acte », a expliqué Guillaume Soro dans un communiqué publié par le quotidien proche de l’opposition.

L’absence de Guillaume Soro a également été commentée par un ancien proche de l’ex-chef rebelle dans les colonnes de L’Inter. En rupture de ban avec le chef du parlement, Abel Djohoré a indiqué « prendre acte » de l’absence de Soro qu’il « a appris par voix de presse ».

Réagissez à cet article