s’informer, discuter, se réconcilier

2

Malgré son maintien en détention, Gbagbo présenté comme plus proche que jamais de la sortie

25 juillet 2017 - 15:07

L’actualité à la Cour pénale internationale (CPI) avec notamment la question de la libération de Laurent Gbagbo est le principal sujet de notre revue de presse. Bonne lecture chers internautes.

Par Abraham Kouassi

Dans sa dernière décision, la Chambre d’Appel de la Cour pénale internationale (CPI) n’a pas remis en liberté l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo comme l’espéraient ses partisans.

Cependant, cette décision selon les pro-Gbagbo est un signe de la prochaine mise en liberté de leur leader. C’est du moins ce que croit savoir  Le Quotidien d’Abidjan. Dans son édition de ce mardi 25 juillet 2017, le journal proche de l’ancien président met en avant des propos rassurants d’Emmanuel Altit, avocat principal de Laurent Gbagbo. « (…) La chambre d’Appel de la CPI exige à la Chambre 1 une révision de sa copie quant à certains arguments formulés dans sa décision de maintien en détention du président Gbagbo. Le report de la mise en liberté provisoire du président Gbagbo n’est qu’une question de temps », a publié, à en croire le journal, l’avocat sur les réseaux sociaux.

L’hypothèse d’une remise en liberté de l’ancien président ivoirien, L’Inter l’évoque également. Dans sa parution du samedi 22 juillet, le journal livre même des détails sur certaines conditions de cette éventuelle libération. A en croire la journaliste Stéphanie Maupas citée par le quotidien, « on pourra proposer éventuellement un bracelet électronique, un contre le judiciaire. Tout sera déterminé si jamais il y a une décision de mise en libération ». La journaliste indépendante  ajoute également que Laurent Gbagbo « avance lentement dans sa demande de mise en liberté provisoire ».

A lire aussi : la chambre d'appel de la CPI prononce-t-elle des décisions de mise en liberté provisoire ?

Du côté des médias proches du gouvernement, on n’est pas indifférent à cette agitation autour de Laurent Gbagbo. Ainsi, Nord-Sud Quotidien parle également de la question de la libération ou non du fondateur du FPI. « Justice internationale: La CPI prépare-t-elle l’opinion à une libération de Gbagbo? », peut-on lire à la Une de l’édition du vendredi 21 juillet. Selon le journal, la dernière décision de la Cour « crédite l’éventualité du desserrement de l’étau de La Haye ».

Le Patriote pour sa part se penche sur la réaction des victimes face à la question de la libération de Laurent Gbagbo. Dans un entretien accordé au journal, Issiaka Diaby, président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (CVCI) a livré un avis bien tranché sur la question. « Si la CPI libère Laurent Gbagbo, elle va fragiliser sa mission en Côte d’Ivoire. Elle va mettre fin à sa mission en Côte d’Ivoire car aucune victime ne va lui faire confiance », a déclaré M. Diaby dans les colonnes du journal paru le samedi 22 juillet 2017.

De fragilité, Le Nouveau Courrier à la Cour met, plutôt dans l’équipe de Fatou Bensouda. « Après la décision de la Cour d’Appel: Humiliée, la procureure supprime 21 témoins », titre le journal à la Une de son journal du 24 juillet. « Au bord de la crise de nerfs elle (Fatou Bensouda, ndlr) n’a pu éviter un clash avec Mac Donald, son envoyé et refuse désormais de faire auditionner 21 témoins qu’elle a elle même fait enregistré. Pourquoi? Simplement parce que tous ceux qu’elle a fait passer ne lui ont pas donné satisfaction », écrit le quotidien proche de l’ex-chef d’Etat. 

---

Ivoire Justice met en avant des personnes qui ont envie de s'exprimer sur des sujets particuliers ou qui ont simplement des histoires engageantes à raconter. Leurs opinions ne reflètent évidemment pas celles du site Ivoire Justice. Vous pouvez joindre la discussion sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Civ225.

Vous aussi, vous voulez vous exprimer ? Ecrivez-nous par email ([email protected]), sur Facebook ou sur Twitter !

Réagissez à cet article

Commentaires

ile a quelle ke chose pèrdu ou un problaime kel a justice a pa pris osserieu-et-quelle-ke-par-soutenu-et-fai-a-leur-fasson-et-nous-somme-inonssent-mais-les-bamdi-on-étté-soutenu-argumenté-nous-étion-pa-la-ile-a-baucoup-de-grand-ki-son-arrivé-depui-1983-1986-1989-1992-1993-1995-1998-1999-négligé-ki-on-envoyé-sai-cour-de-fors-militaire-aussi-rebelion-bamd-armé-teroristme-on-a-comme-l inpretion-ke-se-dossié-madi-bolou-constant-vous-plai-a-vivre-et-fai-profité-vous-5ki-on-étté-president-de-la-republique-perssonne-ne-vien-pour-le-réglé-mais-a-sa-manière-passé-nous-plai-et-passé-et-se-problaime-raiste-toujour-le-mème-vous-vous-connaissé-regroupé-sai-movais-mais-

exellent-exelance president laurent gbagbo plus de 1010-plaints jurudique cour de verrite vous alle etudie et repondre en profondeure des ivoirien leur espliqué direct depui1988-a2010-les vrès problaime ivoirien et et sai koi la procuration jurudique-gouveurnemantal-presidentièl-securité-social baucoup se son plaint sai les enfants on fai nonmé se ki les vien en aide et le portofeuil ministerièl ai de ki et pour se mot an2005-2007-2008-je parle glossaire page distionnaire portofeuil et votre campagne politique dans l oposition sai ettai de reglé le problaime de chac ivoirien ou resident et vous avié travallier en procuration jurudique sai se ke j ai vu et écouté chac foi ke vous vous adrèssé a la nation ivoirien je retrouve mon problaime jurudique plaints justice moi etm on papa ma maman ke vous procuré pour-nous-et-sai-trai-compliqué-se-problaime-a-jamain-étté-resolut-et-tou-les-ivoirien-san moque-de-nous-et-se-comporte-aussi-an-procuration-sur-notre-dossié-je-vien-quant-ile-demande-courié-enquette-ke-on-m