s’informer, discuter, se réconcilier

0

Présidentielle 2020 : Agacé, Ouattara profite du 7 août pour « cogner » sur ses alliés

9 août 2017 - 15:08

Le message à la nation d’Alassane Ouattara à l’occasion de la fête de l’indépendance domine l’actualité ivoirienne en ce début de semaine. Votre revue de presse est disponible. Bonne lecture chers internautes.

Par Abraham Kouassi

 

Ouattara frappe fort

Moment le plus attendu de la célébration de la fête de l’indépendance, l’adresse à la Nation du président ivoirien a retenu l’attention des journaux ivoiriens ce mardi 8 août 2017. Notamment, pour ce qui est de la position d’Alassane Ouattara sur la présidentielle de 2020. « Fête de l’indépendance/ Alassane Ouattara au RHDP: ‘’tous pourront se porter candidats’’ », barre à sa Une Nord-Sud Quotidien. «  Tous pourront se porter candidat, selon les dispositions de notre loi fondamentale qui garantit des élections démocratiques et transparentes », a déclaré le chef de l’Etat. Selon le journal proche de Guillaume Soro, « c’est désormais clair au RHDP, chacun pour soi, Dieu pour tous ».

A lire aussi:  A 3 ans de 2020 , le RHDP a toutes les peines à masquer ses divisions

De son côté, L’Inter voit dans ce discours, « une mise en garde aux candidats à la succession ». « Le chef de l’Etat n’apprécie pas les débats sur l’alternance 2020 et toutes les supputations qui ont cours depuis quelques mois sur sa succession. A tous ceux qui sont impliqués dans ce débat, le président met la holà », commente le quotidien.

Pour Le Temps, cela ne fait aucun doute. Avec ces propos, le numéro 1 ivoirien confirme « le malaise » entre lui et son allié du PDCI-RDA. « Ouattara déchire le RHDP et tacle Bédié », barre à sa Une du 8 août 2017 le journal proche de l’opposition. Selon le quotidien, « Ouattara reste dans sa logique. Tout porte à croire qu’il n’est plus prêt à respecter les différents accords passés avec Bédié ».

 

Henriette Diabaté lance un message

La prochaine présidentielle était décidément au centre des intérêts pour cette célébration. Au Palais présidentiel le 7 août, soit le lendemain de l’adresse à la nation du chef de l’Etat, Henriette Diabaté, baronne du RDR et Grande chancelière a lancé un message aux acteurs politiques ivoiriens. C’est ce que fait savoir L’Expression. « La psychose créée par la crise postélectorale de 2011 hante les esprits au point où tout le monde craint la répétition de ce scénario catastrophe. La Grande chancelière, Henriette Diabaté a tiré la sonnette d’alarme au cours du défilé militaire marquant le 57è anniversaire de l’indépendance », peut-on lire dans les colonnes du journal.

« De grâce, épargnons-nous une autre crise ». Ces propos d’Henriette Diabaté sont également repris par Le Mandat qui les assimile à « une mise en garde à peine voilée que la Grande chancelière adresse aux hommes politiques ».

Par ailleurs, il convient de souligner qu’au plan sécuritaire, ce 7 août a été marqué à en croire Lg Infos par une évasion de prisonniers à Gagnoa. « Trois caïds détenus à la prison civile de Gagnoa ont pris la poudre d’escampette et se sont volatilisés le dimanche 6 août 2017 », informe le journal qui ajoute que ces derniers ont réussi à emporter « 3 kalachnikovs et un pistolet automatique »

Réagissez à cet article